APPELEZ-NOUS :
+ 352 20 20 24 08
COUT D'UN APPEL LOCAL

Céder son entreprise : comment identifier les repreneurs ?

C’est une des questions cruciales d’un dirigeant qui décide de céder son entreprise : qui pour assurer la pérennité après la reprise ? Pistes de réflexion.

Lorsqu’on décide de céder son entreprise, on souhaite la voir survivre et prospérer après son départ. Choisir un bon successeur implique de vérifier ses compétences, ses motivations, son expérience ainsi que les moyens financiers à sa disposition. Il convient aussi de s’assurer de sa disponibilité pendant le processus de transmission. Saura t-il installer une relation de confiance avec les salariés, les fournisseurs, les clients ?

3 profils à qui céder son entreprise

1. Les membres de la famille

Céder son entreprise à une personne de son entourage proche est une bonne façon d’assurer le succès de la transmission. Les membres de la famille sont généralement intéressés depuis plusieurs années, totalement au fait des procédures et autres stratégies de la société. Parfois même, ils sont déjà impliqués dans la gestion. La transmission familiale présente en outre des avantages fiscaux et financiers. Attention cependant aux tensions lorsque plusieurs personnes de la famille sont intéressées par la reprise. Autre risque inhérent, la difficulté pour le cédant de se détacher totalement de son affaire. Donc pour le repreneur de trouver ses marques et de prouver ses qualités.

2. Les employés

Céder son entreprise à un membre du personnel offre d’autres avantages. Les employés connaissent la structure, son histoire, ses enjeux et son fonctionnement. Ils sont déjà en contact avec les fournisseurs et les clients. Le défi est ici de trouver un salarié qui est capable de faire perdurer l’entreprise, de corriger ses faiblesses et de créer de nouvelles forces. De plus, en sélectionnant dans le personnel, il y a moins de difficultés de management. Les salariés savent qu’ils peuvent accorder leur confiance à un ancien collègue. La question du financement est ici essentielle. Il est rare en effet qu’un employé puisse racheter l’entreprise sur ses fonds propres.

3. Les tiers externes

En général, c’est après avoir cherché, sans succès, un repreneur dans les 2 premières catégories qu’un cédant va se tourner vers l’extérieur. C’est un choix délicat car a priori, le repreneur ne connaît rien à l’entreprise. Céder son entreprise devient un processus particulièrement long et fastidieux, qui demande une bonne dose d’anticipation, d’organisation et de négociation. L’avantage, c’est qu’une personne externe apporte un regard neuf, de nouvelles idées et de solides compétences en gestion. Elle possède les fonds nécessaires pour reprendre la société ou en tout cas, peut se faire financer sans encombre. Notez aussi que les clients et fournisseurs représentent aussi des acquéreurs potentiels et sérieux.

Demandez conseil aux experts en transmission d’Actoria Luxembourg, pour identifier les meilleurs repreneurs pour votre entreprise.

 

 

Share Button

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actoria Luxembourg est une société au Luxembourg qui intervient dans le conseil et l'accompagnement en cession de PME (société, entreprises, pme, pmi...) luxembouregoises, les transmissions d'entreprises au Grand Duché, les fusions acquisitions . Si vous vous posez la question "comment céder une PME au Luxembourg et trouver un repreneur ou investisseur" alors contactez Actoria Luxembourg.

succession d'entreprises en suisse; vente d'entreprise en France; vente de PME en Belgique; cession entreprise au Maroc;vendre une entreprise au Canada